Guinée: Appui à la Commission de Réflexion sur les mécanismes de justice transitionnelle


La République de Guinée a connu dans son histoire des événements de violences graves qui ont eu des conséquences profondes sur le tissu social. Ces événements constitutifs de violation des droits de l’homme ont impliqué les régimes successifs, depuis l’indépendance du pays en 1958 jusqu’à une période récente.

ALG a été recrutée sur appel d’offres international pour appuyer la Commission provisoire de réflexion sur la réconciliation nationale (CPRN). Cette commission créé en 2011 est co-président par le Grand Imam et l’Archevêque de Conakry.

De décembre 2015 à Avril 2016, les experts d’ALG ont procédé à l’évaluation de la situation du pays et élaboré les outils méthodologiques pour les consultations nationales. Ils ont recruté et formé des assistants de recherche et des opérateurs de saisie qui ont travaillé avec le staff de la CPRN dans les 8 régions administratives. Les consultations ont aussi concerné les Guinéens vivant à l’étranger.

Le rapport soumis aux commanditaires (la CPRN et ses partenaires internationaux dont le PNUD et le HCDH) comporte des propositions pour la gestion pérenne des contenrtieux du passé.